Le débat avec Olivier Razemon et Frédéric Héran

Faites du vélo et de l’écomobilité : une grande première !

Malgré la météo maussade du samedi 4 avril, de nombreux participants ont répondu à l’appel « Faites du vélo…et de l’écomobilité » lancé par l’antenne Poissy Seine-Aval de l’association Mieux se Déplacer à Bicyclette. De multiples activités organisées par l’association ont rythmé cette journée intense.

Durant la matinée, et en dépit du froid, 45 personnes ont participé aux balades à vélo et à pied. Ces deux promenades ont été proposées avec une attention particulière aux aménagements urbains et aux impacts de nos déplacements. Elles ont fait l’objet de retours très positifs.

Ile de la Dérivation
Antoine Mille nous accueille sur l’Ile de la Dérivation

A l’heure du déjeuner, les visiteurs ont découvert l’espace restaurant du Château Éphémère en partageant le pique-nique qu’ils avaient apporté, mais également en profitant des crêpes, galettes et gâteaux préparés par les bénévoles. Ce fut également le moment de tester le vélo à assistance électrique et de s’informer sur différents modes de déplacement : le vélo urbain, l’autopartage, le bus. Certains ont aussi réparé, gravé leur vélo (système de marquage bicycode pour aider à retrouver son vélo en cas de vol), ou encore, acheté des accessoires utiles pour les déplacements quotidiens en vélo (gilet jaune, sonnette, bracelet fluorescent).

L’après-midi, la rencontre-débat « Le vélo, une chance pour le territoire ? » a rencontré un vif succès avec l’accueil de 50 participants en présence de Frédéric Héran, maître de conférence en économie et Olivier Razemon, journaliste au Monde. Ces deux invités sont des auteurs reconnus par la qualité de leurs ouvrages respectifs « Le retour de la bicyclette » et « Le pouvoir de la pédale ».

Durant la rencontre, leur analyse du territoire de Carrières-sous-Poissy a été clamée comme une évidence : il y a un potentiel énorme pour le développement du vélo, et la priorité absolue serait l’aménagement du pont de Poissy pour que les carriérois puissent se rendre à la gare SNCF. De nombreuses interventions de la salle ont participé à faire de la rencontre un temps fort car riche en échanges. Aussi, en fin de rencontre, 25 livres ont été vendus et dédicacés par les auteurs.

Le documentaire « la reine bicyclette » diffusé en clôture a été à l’image de ce festival : ludique, informatif et réjouissant.

Durant l’ensemble de la journée, ce sont près de 100 visiteurs qui ont profité des stands et des activités animés par des acteurs locaux (MDB, Un vélo qui roule, Citiz, Freemoos, Transdev, Énergies Solidaires) avec un chapeau bas aux 18 bénévoles associatifs dont l’implication a sans conteste fait le succès de cette édition. Il se murmure « à quand la prochaine ? »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *