Un atelier solidaire répare les vélos

CERGY
Un atelier solidaire répare les vélos
En donnant une deuxième vie aux cycles, des employés en insertion de Cergy s’offrent un nouveau départ. Et entrevoient déjà d’autres projets comme une bourse aux deux-roues.

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/un-atelier-solidaire-repare-les-velos-10-01-2011-1220442.php

 

CERGY

Un atelier solidaire répare les vélos

En donnant une deuxième vie aux cycles, des employés en insertion de Cergy s’offrent un nouveau départ. Et entrevoient déjà d’autres projets comme une bourse aux deux-roues.

THIBAULT PRÉVOST | 10.01.2011, 07h00

Vieux vélos de course, VTT plus ou moins encrassés, carcasses de deux-roues rouillées. Au mur, au sol, sur les établis. L’atelier de réparation de la zone d’activités Francis-Combe à Cergy est un vrai capharnaüm cet après-midi-là. Les mains dans le cambouis, trois employés s’affairent à donner un deuxième souffle à ces biclous parfois amputés d’une roue ou d’un pédalier.

Ici, il n’y a pas que les vélos qui ont une deuxième chance. L’association la Sauvegarde 95, qui œuvre pour la protection de l’enfance mais aussi pour l’insertion des jeunes et pour les familles en difficulté, a recruté pour cet atelier de réparation quatre personnes en insertion professionnelle.

Formés et encadrés par Yann, éducateur sportif spécialisé dans le cyclisme, Ousmane, Cynthia, Tony et Jean-Elie bénéficient du programme d’insertion Liaisons douces. Agés de 19 à 47 ans, novices pour la plupart, ils découvrent les joies de la mécanique et du cyclisme dans une ambiance studieuse et enthousiaste.

Ces apprentis qui ont pu ainsi retrouver un emploi restent assez pudiques sur leur vie d’avant. De Jean-Elie, doyen du groupe, on saura seulement qu’il est un grand amateur de courses cyclistes qui « pratique le vélo depuis plus de trente ans ». Au programme de sa nouvelle mission, vingt-quatre heures hebdomadaires de formation qui doivent lui permettre de retrouver le goût du travail et des responsabilités. « Nous leur proposons un contrat de six mois renouvelable, explique Max Schaffer, le responsable du chantier, avec un stage garanti à la clé. »

Pour mettre en place cet atelier, l’association a bénéficié d’aides des conseils général, régional, de l’Etat mais aussi du soutien d’une grande enseigne spécialisée dans le sport. Cette dernière, basée à Osny, leur fournit du matériel de réparation et propose aussi d’accueillir les apprentis en stage.

Mais le chantier ne se limite pas à cela. « Notre but est avant tout de recréer du lien social, précise Max, car si la formation reste importante, ce qui est essentiel, c’est l’échange. »

C’est dans cette optique d’échange qu’a vu le jour l’association Vélo solidaire, qui rassemble professionnels du cyclisme, associations et bénévoles, afin d’élargir et de diversifier l’activité de l’atelier tout en favorisant l’insertion. Plusieurs projets sont d’ores et déjà à l’étude. Une bourse aux vélos devrait ainsi prochainement permettre aux particuliers d’acheter à un prix dérisoire des deux-roues réparés par l’atelier. En réflexion également, un service de location longue durée, ou encore des missions de sensibilisation du grand public à l’écomobilité.

En attendant, l’atelier ne désemplit pas : « Les gens viennent et déposent simplement leur vélo, mais certains restent à l’atelier et apprennent à le réparer avec nos salariés », ajoute Max. « On n’est pas là pour faire du chiffre, mais pour transmettre un savoir et partager un moment avec des gens », conclut le responsable, qui entend faire connaître cette nouvelle activité lors de portes ouvertes le 29 janvier.

 

Au 53, zone d’activités Francis-Combe à Cergy. Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30. Tél. 01.30.32.13.67.

Le Parisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *